Prevenez les risques psychosociaux. Une entreprise basée sur le capital humaine

Les risques psychosociaux ont des répercussions organisationnelles et économiques pour les entreprises, et un coût pour la société dans son ensemble. Les risques psychosociaux ont un impact néfaste sur tous les acteurs de l’organisation – les personnes, les équipes de travail et au final l’entreprise entière. Ces risques ont des conséquences directes sur la santé mentale (stress, insomnie, maladie psychique, burnout) et physique (troubles musculo-squelettiques, problèmes cardio-vasculaires etc…).

Prévenez les risques psychosociaux en amont

Profitez de notre expertise pour évaluer l’exposition de vos salariés aux risques psychosociaux et bâtir un plan de prévention. Nos consultants analysent les risques psychosociaux et identifient les sources. Une telle démarche permet une prévention efficace et durable. Votre organisation bénéficiera de conseils et préconisations adaptées à votre problématique.

D’après l’INRS, les risques Psychosociaux « correspondent à des situations de travail où sont présents, combinés ou non :

  • Du stress : déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes de son environnement de travail et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ;
  • Des violences internes commises au sein de l’entreprise par des salariés : harcèlement moral ou sexuel, conflits exacerbés entre des personnes ou entre des équipes ;
  • Des violences externes commises sur des salariés par des personnes externes à l’entreprise (insultes, menaces, agressions…) »

Les conséquences à l’exposition de ces risques peuvent être très grave pour l’individu et ils peuvent développer des maladies cardio-vasculaires, des troubles musculosquelettiques, des troubles anxio-dépressif. Des troubles qui peuvent venir altérer l’était de l’individu.

D’après le collège d’expertise présidé par M. Gollac, on remarque 6 catégories de risques psychosociaux :

  • Intensité et temps de travail

Cette catégorie décrit le rapport entre des objectifs irréalistes et un temps de travail donné. C’est l’exigence de la réalisation d’objectifs dans un temps restreint qui déséquilibre l’état de l’individu. L’imprévisibilité, les informations contradictoires, la polyvalence sont également des évènements déclencheurs.

  • Exigences émotionnelles

Il s’agit ici de la maîtrise des émotions lorsqu’on est en contact avec un public (collègues, clients…). C’est une exigence qui demande de la retenue et peut s’avérer être une souffrance pour l’individu qui ne soit rien laisser paraître.

  • Manque d’autonomie

Cette catégorie correspond aux manque de marges de manœuvre laissé au salarié, ce qui peut être assimilé à un manque de responsabilité et donc de confiance. Dans cette situation, les individus ne peuvent pas s’exprimer.

  • Rapport sociaux au travail dégradés

Il s’agit des relations entre les collègues et/ou la hiérarchie

  • Conflits de valeurs
  • Insécurité de la situation de travail

Nos psychologues de travail et ingénieurs en ressources humaines sont enregistrés auprès de la DIRECCTE dans le registre des Intervenants de Prévention des Risques Professionnels. Nos équipes mettent à dispositions de votre entreprise toutes leurs compétences afin d’assurer une intervention rapide avec des analyses pertinentes, permettant une vision claires des problématiques.

L’objectif de notre expertise est d’apporter au demandeur des informations pour éclairer un avis ou une évaluation future. L’enjeu sera celui de contribuer à transformer des vécus individuels en problème collectif affronté collectivement et de relancer ainsi le débat social.

Notre analyse peut être effectuée sur trois niveaux :

Au niveau Macro (approche globale qui cible la totalité de l’organisation):

Soit une approche systémique : (s’agissant de problématiques complexes (audit social, condition de travail et stress, management intrusif etc.). L’intérêt est de comprendre le système en s’appropriant sa complexité, de travailler sur un modèle vivant par la connaissance des interactions. Car connaître ses points forts et ses points faibles, c’est déterminer l’endroit où il faut faire l’effort, faire des simulations et des enquêtes prospectives.

Soit en utilisant une approche analytique en cherchant à réduire un système au plus petit élément qui le compose au lieu d’étudier le système dans la globalité des éléments qui le constitue et de comprendre les interactions des éléments entre eux.
L’analyse du niveau macro nous permet de rechercher et d’analyser des éléments sur la culture de l’entreprise de manière globale (culture de prévention, culture de sécurité, culture de collaboration), sur les valeurs de l’entreprise.

Au niveau Méso:

Le niveau méso nous abordons effectivement le niveau intermédiaire et les sous- groupes. Il est judicieux de s’arrêter sur la culture de prévention et l’information qui y ait partagée aux différents secteurs/groupes de l’entreprise : moyens alloués à la prévention et l’existence d’une fonction santé-sécurité, l’approche pluri-acteurs, mise en place d’instance de pilotage et de travail, le développement d’une dynamique globale au sein de l’entreprise incluant la prévention.

Au niveau individuel:

L’analyse au niveau individuel permet de comprendre de quelle manière le personnel est accompagné dans les démarches de changement organisationnel ou des modifications des conditions de travail prises par la Direction et quels en sont les impacts et conséquences. Il est important et primordial de porter un regard objectif quant à :

  • au niveau d’implication de la direction
  • la qualité de la communication, de l’écoute et de l’information
  • la place donnée à l’analyse de l’activité réelle du travail (postes de travail, ergonomie, RPS…)

Vous pouvez contacter nos experts qui vous répondent dans un délai de 48 heures.

Contacter votre expert!