Qu’est-ce qu’un titre professionnel ?

Un titre professionnel est une certification de compétences délivrée par l’État.

Ce titre permet d’attester, auprès des employeurs, de l’acquisition de compétences et de connaissances spécifiques pour exercer un métier.

Il permet de favoriser l’évolution professionnelle ou le retour à l’emploi de son titulaire et s’obtient au terme d’un parcours de formation professionnelle ou par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

BON A SAVOIR

  • Chaque titre professionnel est répertorié dans le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).
  • Un titre professionnel peut s’obtenir dans tous les secteurs professionnels : services, hôtellerie, restauration, industrie, commerce, bâtiment, etc.
  • Il existe environ 260 titres professionnels différents.

Public concerné par le titre professionnel

Les titres professionnels s’adressent à toute personne sortie du système scolaire, déjà engagée dans la vie active, qu’elle soit titulaire d’un contrat de travail ou à la recherche d’un emploi.

Les titres professionnels concernent plus spécifiquement :

  • les personnes sorties du système scolaire et souhaitant acquérir une qualification dans un secteur déterminé, et notamment dans le cadre d’un contrat de professionnalisation ;
  • les personnes ayant une expérience professionnelle de plus de 3 ans et qui souhaitent faire valider les compétences acquises en vue d’une promotion sociale par l’obtention d’une qualification reconnue ;
  • les personnes confrontées à un licenciement et/ou souhaitant se reconvertir.

Ces titres attestent de compétences correspondant à des emplois de différents niveaux de qualification, exercés dans divers secteurs d’activité : industrie, bâtiment, services, etc.

Z

Un titre professionnel pour exercer son futur métier

RH Reflex forme vos salariés et vous-même  pour être immédiatement opérationnel.
Découvrez nos titres professionnels dans les domaines : réseaux , développement web , numérique et informatique.

Obtenir un titre professionnel

PAR LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Le titre peut être délivré au terme d’un parcours continu ou discontinu de formation professionnelle.

Le parcours s’effectue dans un centre de formation agréé par le ministère chargé de l’emploi. Il comprend généralement une période en entreprise.

Pour obtenir le titre, le candidat doit satisfaire aux épreuves prévues qui s’organisent différemment selon le parcours suivi : soit une seule épreuve finale pour les parcours continus, soit des épreuves correspondant à chaque certificat de compétences professionnelles (CCP) constituant le titre pour les parcours discontinus.

Un jury, constitué de professionnels de la profession visée, se prononce après un entretien avec le candidat et peut accorder tout ou partie du titre professionnel. Les évaluations sont centrées sur les activités professionnelles.

PAR LA VALIDATION DES ACQUIS DE L’EXPÉRIENCE ( VAE )

Le candidat doit justifier d’une expérience d’au moins trois ans en rapport avec le titre visé. Il constitue un dossier de « demande de validation des acquis de l’expérience » qu’il adresse au directeur départemental du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle. Celui-ci juge de la recevabilité de la demande.

Après l’obtention de l’ensemble des certificats de compétences professionnelles (CCP) constituant le titre, le jury décide de l’attribution du titre, de la même manière que pour la formation professionnelle.

Définition tirée du site de la DIRECCT

}

Durée

En 2 mois minimum
ou en 10 mois maximum

 

Public

Tout public

Z

Validation

Titre professionnel

Modalité

Formation en partie présentielle et à distance

Prix

Prise en charge possible
Eligible au CPF

Différents niveaux d’un titre professionnel

Le décret n° 2019-14 du 8 janvier 2019 définit le cadre national des certifications professionnelles (CNPC) en huit niveaux (de 1 à 8, du niveau le moins élevé au niveau le plus élevé), destiné à remplacer la  classification antérieure en cinq niveaux (de I à V, du niveau le plus élevé au niveau le moins élevé).

Ce nouveau classement, entré en vigueur en janvier 2019, sera totalement effectif au 1er janvier 2020.

Un arrêté du 8 janvier 2019 fixe pour chaque niveau de qualification les critères relatifs aux savoirs, aux savoir-faire et aux niveaux de responsabilité et d’autonomie associés.

  • Les titres de niveau 3 (anciennement V) correspondent au niveau CEP ou CAP.
  • Les titres de niveau 4 (anciennement IV) correspondent au niveau Bac.
  • Les titres de niveau 5 (anciennement III) correspondent au niveau Bac + 2, dont les BTS et DUT.
  • Les titres de niveau 6 (anciennement II) correspondent au niveau Bac +3 ou Bac +4.
  • Les titres de niveaux 7 et 8 (anciennement I) correspondent aux niveaux master et doctorat.